Suivi des dugongs

Les premières études sur les dugongs ont été entreprises dans le cadre du programme ZoNeCo. Des survols aériens conduit au cours de la saison fraîche 2003 et de la saison chaude 2008 ont permis d’établir la distribution spatiale de la population de dugongs de Nouvelle-Calédonie et d’obtenir les premières estimations d’abondance.

Ce travail s’est poursuivi dans le cadre du Plan d’Actions Dugongs 2010-2015 et continue aujourd’hui avec la seconde phase du Plan d’Actions Dugong 2016-2021. Plusieurs outils ont été utilisés afin d’estimer l’abondance et la distribution des dugongs en Nouvelle-Calédonie.

suivi_dd

  • Les survols aériens

Les survols aériens sont réalisées selon un protocole d’observation très précis (vitesse de 90 noeuds et altitude de 900 pieds (274m)). Les positions des groupes de dugongs observés sont été utilisées pour établir une carte générale de distribution spatiale et estimer l’abondance.

  • La télémétrie satellitaire

Des balises GPS-Argos comprenant un émetteur satellitaire, un GPS et un émetteur VHF ont été attachées sur 12 dugongs entre 2012 et 2013. Ces balises ont permis de suivre les déplacements des individus afin d’estimer leur habitat préférentiel.

  • La génétique

Une quarantaine d’échantillons de tissus ont été utilisés afin d’établir le statut génétique de la population de dugong de Nouvelle-Calédonie et d’identifier la connectivité avec des populations voisines. Ces échantillons de tissus ont été récoltés sur des animaux échoués et sur ceux qui ont été attrapés lors de la pause de balises satellitaires.

Les résultats obtenus durant le suivi des dugongs en Nouvelle-Calédonie sont utilisés par les gestionnaires afin d’identifier les actions à mettre en place dans la seconde phase du plan d’actions prévu pour la période 2016-2020.