Statut de la population

C’est un animal paisible et inoffensif qui a été intensivement chassé pour sa chair, son huile et son cuir; certaines parties de son corps passent même pour avoir des vertus médicinales ! De ce fait il est devenu rare et est actuellement classé comme «vulnérable» par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

Le dugong a une importance culturelle en Nouvelle-Calédonie puisqu’il est lié à certaines fêtes coutumières mélanésiennes qui rythment la vie des tribus comme la fête de l’igname ou les fêtes relatives aux chefs (mariage, intronisation, deuil).

La Nouvelle-Calédonie abrite la plus grande population de dugongs au monde après celles de l’Australie et du Golfe Persique. Il s’agit néanmoins d’une population de taille modeste qui est répartie dans un très vaste lagon. La Nouvelle-Calédonie joue donc un rôle prépondérant pour la conservation de cette espèce côtière soumise aux pressions anthropiques.