Projet Dynamique de Fréquentation Mno

Dynamiques de distribution et de fréquentation des baleines à bosse dans le Sud de la Nouvelle-Calédonie en relation avec les fluctuations environnementales et l’activité anthropique.

Solène Derville – Doctorante Université Pierre et Marie Curie – UMR Entropie IRD  & Claire Garrigue

Avec la participation de Colin Curtil, stagiaire Master 2 FOGEM – Université du Littoral Côte d’Opale et Université de Lille 1

L’étude porte sur les observations de baleines à bosse réalisées dans le Grand Lagon Sud durant les missions de recherche conduites par Opération Cétacés en hiver austral de 1995 à 2015. Ce jeu de données exceptionnel de par son étendue temporelle et sa robustesse a permis d’investiguer les facteurs susceptibles d’affecter la distribution de ces cétacés migrateurs durant leur période de reproduction. En particulier, l’effet de l’environnement, des interactions sociales et des activités humaines sur la distribution des baleines a été évaluée à plusieurs échelles temporelles.

photoopcet

Les thèmes abordés et les questions auxquelles nous tenterons de répondre sont les suivants:

  • La distribution spatio-temporelle

La distribution spatiale des baleines à bosse dans le Grand Lagon Sud a-t-elle évoluée au cours des 20 dernières années ?

Quel est la date moyenne du pic de fréquentation des baleines dans le Lagon Sud ? Ce pic est-il fixe ou bien se décale t-il d’une année à l’autre ?

  • La sélection de l’habitat

Quelles variables environnementales expliquent la présence de baleines à bosse
au sein du Grand Lagon Sud ?

  • L’effet des variations climatiques saisonnières et journalières

Les variations interannuelles de distribution spatiale des baleines à bosse dans le Grand Lagon Sud peuvent-elles être corrélées à des phénomènes climatiques annuels tels que ENSO (El Niño Southern Oscillation) ?
Les fluctuations environnementales (vent et température) peuvent-elles avoir un effet sur la fréquentation du Grand Lagon Sud par les baleines à l’échelle journalière?

  • La ségrégation sociale

La distribution et l’utilisation des habitats des baleines à bosse dans le Grand Lagon Sud répondent-elles à des facteurs sociaux ?

Les femelles accompagnées d’un baleineau utilisent-ils l’espace différemment du reste de la population ?

  • Les risques anthropiques

L’intensification du trafic maritime des dernières années a t-il eu un impact sur la fréquentation du Grand Lagon Sud par les baleines à bosse?

Projet financé par le Comité Consultatif Coutumier Environnemental.

logo CCCE quadri