Protection en Nouvelle-Calédonie

Afin de faire face aux menaces pesant sur les mammifères marins de Nouvelle-Calédonie, des partenariats réussis autour de projets compétents ont permis de mettre en place des mesures de protection particulières.

De façon générale, les interactions avec la faune sauvage et leurs habitats sont légiférées par le code de l’environnement des provinces (province sud, province des îles, et province nord).

Protection des baleines à bosse face aux dérangements anthropiques

Le suivi whale-watching 2005-2007, projet mené par Opération Cétacés, a permis de mettre en évidence un changement de comportement évident des baleines à bosse en présence d’un nombre de bateaux trop conséquent. Afin d’assurer la continuité durable de l’activité touristique de whale-watching, la Province Sud a mis en place un plan de gestion participative de l’observation des baleines, permettant la signature d’une charte de bonne conduite par les opérateurs touristiques chaque année depuis 2008.

Les principales règles à respecter:

• Ne pas toucher ou nourrir un cétacé;
• Ne pas nager avec un cétacé ;
• Ne pas produire de bruits forts et soudains;
• Ne pas effectuer de changements brusques et répétés de vitesse et de direction ;
• Ne pas positionner un bateau au vent d’un cétacé ou se laisser dériver dans une zone d’approche non recommandée ;
• Limiter les observations à un maximum d’une heure par bateau et par groupe de cétacés ; à 30 minutes pour les groupes contenant une maman/petit ;
• Limiter la durée cumulée d’observation par groupe d’animaux à 3 heures par jour ; à 1h30 pour les groupes contenant un petit ;
• Avant de quitter la zone d’observation, déterminer la position des animaux afin d’éviter les collisions, puis augmenter progressivement la vitesse du bateau.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter la charte de bonne conduite.


Protection de la population de dugongs en danger d’extinction

Le plan d’actions dugongs 2010-2015, est une mesure à laquelle Opération Cétacés a participé qui a été mise en place pour connaître, faire connaître et protéger l’espèce aujourd’hui menacée d’extinction. Le but du volet « gouvernance » du Plan d’actions étant de pouvoir adapter les mesures de protection en faveur du dugong et de modifier les comportements pour diminuer les pressions qui pèsent sur la population de dugong.

logo-plan-d-actions-dugongs_reference

La première phase (2010-2015) du plan d’actions dugong visait à initier une démarche participative, collaborative et pérenne en faveur de la préservation du dugong. A l’initiative des provinces de la Nouvelle-Calédonie, le plan d’actions a été élaboré par l’ex Agence des aires marines protégées (désormais Agence française pour la biodiversité) – qui en assure l’animation – la province Nord, la province Sud, la province des îles Loyauté, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, le Sénat coutumier, l’État, le WWF et Opération Cétacés. Le plan d’actions dugong réunit également les acteurs de la recherche, de la sensibilisation et des activités nautiques.

Un bilan des actions menées dans le cadre de la première phase de mise en œuvre du plan d’actions – période 2010-2015 – a été réalisé, et un nouveau plan d’action est maintenant en cours pour la période 2016-2020.

Le plan d’actions est articulé selon trois volets :

  1. CONNAITRE : volet connaissance
    Acquérir de nouvelles connaissances sur cet animal emblématique : la répartition de sa population, son comportement et ses déplacements, sa place dans la culture locale, les pressions et menaces…
  2. FAIRE CONNAITRE : volet sensibilisation/éducation/communication
    Diffuser au plus grand nombre les savoirs sur cet animal fragile du patrimoine néo-calédonien et favoriser une connaissance partagée des enjeux locaux de conservation
  3. PROTÉGER : volet gouvernance
    Adapter les mesures de protection et modifier les comportements pour diminuer les pressions qui pèsent sur sa population. S’inscrire dans les dynamiques internationales de conservation du dugong

Les membres du plan d’actions dugong

Partenaires plan d'action Dugong Nouvelle-Calédonie 750x110

Les partenaires du plan d’actions dugong

Ils contribuent au plan d’actions dugong :

  • Centre d’Initiation à l’Environnement,
  • Maison du lagon (Syndicat des activités nautiques de transport touristique),
  • Aquarium des Lagons,
  • Association Symbiose,
  • Institut de recherche pour le développement (IRD),
  • association Bwara tortues marines,
  • Conservatoire d’Espaces Naturels de Nouvelle-Calédonie,
  • Kayak Club Nouméa,
  • Association de Sauvegarde de la Nature de Nouvelle-Calédonie,
  • Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie,
  • Comités de gestion et acteurs des zones inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO.

[Source : Agence des Aires Marines Protégées]

Publicités