Nouvelle étude : à la recherche des baleines des Chesterfield…

Une nouvelle étude publiée dans la revue Endangered Species Research montre que les baleines à bosse occupent toujours l’archipel Chesterfield-Bellona, plus d’un siècle après les chasses intensives conduites dans ces eaux au XIXème siècle.

Deux campagnes en mer en 2016 à bord de l’Amborella et en 2017 à bord du N.O Alis ont permis d’observer des baleines à bosse dans cet archipel au large de la Nouvelle-Calédonie. Les scientifiques de l’IRD, de l’association Opération Cétacés et des instituts partenaires américains et australiens s’attachent à décrire cette population de baleine à bosse sur la base de données génétiques, photographiques, et de télémétrie satellitaire.

L’article est disponible en libre accés.

graphical_abstract_ESR2020_FR


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s