De retour de la mission MARACAS 4

La mission MARACAS 4 s’est achevée la semaine dernière…retour sur ces quelques jours à bord de l’Amborella, à la rencontre des baleines d’Antigonia.

2017_Maracas4_OpCetaces_19_bis

Les missions MARACAS (Marine Mammals of the Coral Sea) sont conduites dans le cadre du projet WHERE, lancé en 2014, et qui s’attache à étudier les habitats et la distribution des baleines à bosse à l’échelle du Parc Naturel de la Mer de Corail. Ces missions, conduites par l’IRD en collaboration avec Opération Cétacés et avec l’aide du WWF, du Gouvernement de Nouvelle-Calédonie et du ministère de l’écologie et du développement durable, nous amènent donc dans les zones reculées et inhabitées de la Zone Economique Exclusive calédonienne.

En particulier, la mission MARACAS 4 a été conduite sur le mont sous-marin d’Antigonia, à une centaine de kilomètres au sud de l’île des Pins. Ce site, connu par les scientifiques d’Opération Cétacés depuis quelques années, semble attirer les baleines en grand nombre mais les raisons de cette concentration sont encore inconnues.

carte missions maracas 2017
Carte des sites visités au cours des campagnes MARACAS 2017 (en orange). Le Lagon Sud fait l’objet d’un suivi en simultanée pendant toute la saison hivernale grâce à notre équipe Opération Cétacés.

A l’occasion de cette mission à Antigonia, de nombreuses baleines ont été observées et photographiées, deux balises de télémétrie satellitaires ont été déployées (les déplacements des deux baleines balisées, Kauri et Niaouli, sont en ligne!) et un enregistreur acoustique a été déposé sur le mont sous-marin. Ce dernier appareil permettra d’enregistrer les chants des baleines durant toute la saison hivernale 2017 et sera récupéré lors de la mission MARACAS 5 de septembre.

2017_Maracas4_C.Garrigue_02_bis
Rémi Dodemont (Opération Cétacés) et Romain Legendre (Ifremer) en train d’attacher l’enregistreur acoustique au bout du mouillage.
2017_Maracas4_R.Dodemont_02_bis
Le mouillage est prêt à être déposé! Un système de largage (pièce métallique en haut à droite de l’image) permettra de récupérer le dispositif en septembre. L’enregistreur acoustique accompagné d’une batterie et d’un thermomètre de précision se trouvent sous les bouées de profondeur. L’ensemble est déposé par 60m de fond.
2017_Maracas4_Amborella_01_bis
L’équipe de recherche sur l’annexe de l’Amborella. Un appareil photo pour identifier les animaux à partir de leur nageoire caudale, une arbalète pour prélever de petits échantillons de peau et un propulseur pour déployer les balises satellitaires… et le tour est joué!

bandeau logos MARACAS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s